Mohamed Salia TOURÉ : Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Mohamed Salia TOURÉ : Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Détenteur d’un Master Professionnel en Décentralisation et Ingénierie du Développement Local à l’Institut Universitaire du Développement Territorial (IUDT) en 2013 et d’une Licence en Histoire à l’Université de Bamako en 2005, le nouveau Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle fut le Président du Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ). Après un premier mandat (2013 à 2016), il est réélu pour un second mandat. Six mois après sa prise de fonction, il démissionne.

C’est un nouveau Ministre honoré qui a accueilli à l’hôtel Salam de Bamako les journalistes. « Un honneur d’être appelé à ce niveau de responsabilité. C’est une thématique qui me tient à cœur. La tâche, elle est immense mais en vaut la peine », nous a-t-il confié. En la matière, il fut assistant expert membre du comité restreint en charge de la préparation de la mise en œuvre du Programme Décennal de la Formation Professionnelle pour l’Emploi (PRODEFPE).

En 2012, il a été chargé des Programmes du Centre de Formation pour la Promotion des Métiers de la Chaudronnerie et la Tuyauterie (CPMCT-Nègè Blon). Mohamed Salia TOURÉ fut le Directeur Commercial de Samsung Mali/Ets Madiou SIMPARA de 2013 à 2018. Pour mieux vivre cette passion, le Ministre Mohamed Salia TOURÉ  aura besoin de sa grande capacité de mobilisation pour faire accepter sa vision et sa manière de faire. De février à mars 2009, il fut consultant principal chargé de l’évaluation du programme de sensibilisation et de promotion du dépistage du VIH/Sida dans la commune de Gongasso au compte de l’ONG IRED Mali.

Consultant junior au bureau de la coopération suisse à Bamako, Mohamed Salia TOURÉ a également acquis une expérience dans les programmes de la Coopération Suisse à Sikasso, où il était, entre autres, chargé de la mobilisation communautaire pour la réussite des cercles d’études et des écoles mobiles. Il avait aussi pour mission l’élaboration et le suivi des contrats des partenaires du Programme d’appui à la décentralisation de l’éducation, la gestion administrative, la préparation et la tenue des concertations avec les partenaires, les collectivités et les services techniques. Mohamed Salia TOURÉ attend sa lettre de mission pour s’atteler au travail.

Tout est priorité, mais il faut savoir prioriser afin d’obtenir les résultats attendus sur cette période qui est relativement courte. J’ai conscience de cela et j’espère que l’équipe qui va m’accompagner aura aussi à cœur les différents défis pour pouvoir les relever, a-t-il dit. Âgé de 38 ans, il est marié et père de trois enfants. Il parle français, anglais, bambara et sonrhaï.

Source : L'ESSOR Quotidien national du Mali

Imprimer